La phytothérapie dans la gestion du stress

Publié le : 03 avril 20237 mins de lecture

« L’âme est l’énergie qui donne la vie au corps. Lorsque la psyché est saine, l’âme peut manifester ses particularités : amour, altruisme, chaleur, profondeur. Lorsqu’il est altéré, le psychisme étouffe les qualités positives de l’âme et manifeste ses qualités négatives : haine, égoïsme. Beaucoup croient que notre personnalité s’identifie à la psyché, mais non, c’est l’âme qui la caractérise. » (Robert Tisserand)

Que signifie « se sentir bien » ?

Si être bien portant signifie avoir un bon équilibre entre l’esprit, le corps et l’âme et exprimer sa beauté extérieure et intérieure, être malade est synonyme non seulement de maladie physique, mais aussi de conflits de l’âme, d’incompréhension, de manque d’amour pour soi, pour les autres, pour la vie. Malheureusement, aujourd’hui, il est de plus en plus difficile de se sentir bien en raison des rythmes et des attentes de la société et du travail. Les pensées, les soucis tenaces, les mauvaises habitudes, les obstacles quotidiens, les lourdes responsabilités et le surplus de travail créent de l’irritabilité et nous conduisent à une situation de stress psycho-physique.

Qu’est-ce que le stress ?

Le stress peut être défini comme l’ensemble des réactions que l’organisme met en œuvre dans des situations d’urgence ou des stimuli négatifs au niveau émotionnel, psychique ou physique. Après la première phase d' »alarme », nous passons à la phase dans laquelle l’organisme consomme toutes les énergies pour résister et finalement, s’il n’est pas correctement soutenu, il s’effondre et nous arrivons à la phase d’épuisement.

Que se passe-t-il quand on est stressé ?

Lorsque nous sommes stressés, notre corps ne fonctionne pas correctement et notre esprit se sent oppressé, confus. Notre âme, la partie la plus sensible et la plus vulnérable, se fatigue et, par conséquent, nous perdons la joie de vivre. En outre, le système immunitaire s’affaiblit, le corps devient plus fragile et il est facile d’être victime d’infections et de maladies. Ces malaises sont des messages, des avertissements que notre corps nous envoie. L’organisme nous avertit que quelque chose ne va pas et nous invite à y remédier. Parfois, nous portons les conséquences du stress en nous pendant de longues périodes, même lorsque la situation lourde ou particulièrement exigeante est terminée. Les conséquences sont souvent l’irritabilité, les troubles digestifs, la tachycardie, l’anxiété et la faiblesse générale qui, si elles sont négligées, peuvent conduire à une véritable dépression.

Dans le même thème : Médecine par les plantes : les anxiolytiques naturels, qu'est-ce que c'est ?

La phytothérapie dans la gestion du stress

Les plantes ont été utilisées au fil des siècles pour insuffler la paix comme une médecine alternative qui soulage et libère. Aujourd’hui, elles peuvent nous aider à retrouver la paix perdue, à calmer l’esprit et à apaiser les tensions du corps et de l’âme.

Les herbes peuvent être prises sous forme d’extrait sec, de teinture mère ou de tisane. On recommande toujours la tisane, en combinant peut-être deux ou plusieurs des herbes énumérées ci-dessous, car dans l’acte de préparer une tisane, il y a aussi la conscience de s’accorder un moment pour soi, une pause, et c’est déjà le début d’un processus de guérison.

Voici quelques-unes des plantes les plus appropriées :

VALÉRIANE : Tranquillisant du système nerveux, également utile pour les maux de tête dus à la fatigue et aux névralgies.

PASSIFLORA : excellent pour les insomnies dues au stress et au surmenage. En synergie avec la valériane, la camomille et le houblon, c’est une excellente tisane qui garantit un sommeil profond.

MELISSA : calmante, une des plantes les plus utilisées pour contraster les états d’agitation dus au stress. En synergie avec la camomille, elle aide à calmer les spasmes gastriques qui affectent souvent les personnes sous pression.

LUPPLE : connu depuis l’antiquité pour son pouvoir de contrer la mélancolie, l’anxiété et la nervosité. Il est également très utile en cas de perte d’appétit due à un trop grand nombre de soucis.

LAVANDE : restaure l’esprit et détend profondément. Soulage les maux de tête, équilibre les émotions et l’humeur. Très utile aussi l’huile essentielle, une goutte sur les tempes ou derrière la nuque avant de dormir ou en cas de besoin.

TIGLIO : Tranquillisante est une tisane parfumée et relaxante, indiquée pour un moment de plaisir et de détente avant de s’endormir.

CHAMOMILE : détend le système nerveux et le système gastro-intestinal. Excellent en cas de crampes d’estomac avec la mélisse.

L’aubépine : L’aubépine a une action efficace contre l’anxiété. Il a une action sédative sur le système nerveux et régule le rythme cardiaque.

RODIOLA : augmente les niveaux de sérotonine avec une action antidépressive et stimulante. De plus, étant un puissant adaptogène, il augmente la résistance à la fatigue et aide l’organisme à s’adapter aux situations difficiles ou aux changements.

À découvrir également : L'herbe Luisa : la nouvelle plante miracle contre les moustiques !

Plus d’aide de la part de la naturopathie

Le magnésium est toujours très utile en combinaison avec les plantes décrites ci-dessus pour combattre l’anxiété, l’insomnie, l’hyperexcitabilité et surtout pour détendre les muscles. En effet, il est bien connu que lorsque nous sommes stressés, notre organisme a tendance à éliminer le magnésium par l’urine, augmentant au contraire le dépôt de calcium dans les cellules, créant ainsi une rigidité musculaire souvent associée aux crampes. La reconstitution du magnésium perdu est essentielle pour le bien-être de notre système musculaire. Enfin, les oligo-éléments sont d’une grande importance, notamment le Manganèse-Cobalt dans la phase de « résistance », où l’on rencontre souvent de l’anxiété, des insomnies ou des palpitations, ou la combinaison Cuivre-Or-Argent si l’on a déjà dépassé ce stade et que l’on passe donc par la phase de fatigue chronique.

L’importance de bouger le corps pour soulager les tensions

Il n’est pas nécessaire d’être un sportif ou de pratiquer des activités de compétition pour bénéficier des avantages. Il suffit de se promener, régulièrement, au milieu de la nature. La nature nous ramène à notre essence, pour donner le juste poids aux choses. Il n’est pas nécessaire d’aller loin, beaucoup de gens pensent que pour se promener dans la nature il faut prendre une journée et cela peut décourager, mais la nature est partout. Sur les rebords des fenêtres, le long des rues, dans les marchés à zéro mille, dans les étals de plantes et de fleurs, dans les jardins de la ville. Si nous avons l’œil ouvert, nous pouvons trouver la nature partout et en tirer profit, ne serait-ce qu’en nous accordant une demi-heure avant ou après le travail.

Plan du site